vendredi 11 avril 2014

Sihanoukville 2

Un petit film juste pour vous prouver à quel point nous n'avons rien fait pendant notre semaine au bord de la mer....


repos au sud du Cambodge from escales autour du monde on Vimeo.

jeudi 10 avril 2014

Le Cambodge...vu par Nadine et Daniel

15 jours au Cambodge …..


 Que dire de plus que ce qu’on déjà décrit avec beaucoup d’acuité et de talent Sandrine, Frank et Gaëtan. Nous nous contenterons donc de livrer bien modestement nos impressions sur ce qui reste pour nous une aventure inoubliable.









Nous avons bien sûr adoré ce voyage, le côté sentimental des retrouvailles avec nos enfants n’y est pas étranger. Nous les avons trouvés dans une forme rayonnante, ouverts, et curieux de tout, à l’image de Gaëtan.







Sur le pays, avec le recul, nos impressions sont mitigées, la cicatrice est profonde, le Cambodge se remet lentement de sa récente et douloureuse histoire, les stigmates de cette période sont présents partout et toute analyse se doit de considérer ces faits qui ne datent que d’une trentaine d’années seulement, ce qui veut dire qu’une grande partie de la population, aujourd’hui, a vécu cette frange tragique de l’histoire qui a vu exterminer plus d’un  quart de la population.

Premiers regards …..

Le pays est en marche, mais pas encore prêt pour accueillir le tourisme, le chemin sera long : manque d’infrastructures, peu de routes, les pistes en terre sont partout présentesles moyens de transport restent rudimentaires. Pour la vie courante, en fonction de sa condition sociale, le cambodgien utilise ses pieds, le vélo, la mob et ses accessoires et ensuite ….. les vans et autres voitures de luxe. La «mob» reste toutefois le moyen de transport familial par excellence, les photos en témoignent: 3, 4, 5 voire 6 personnes sur une même mob n’est pas rare !!!!
Voyager pour le touriste, en dehors des circuits traditionnels bien formatés, reste une aventure haute en couleur. Nous avons testé un transport en van des plus rudimentaire entre Phnom Penh et Kampot ….. Inoubliable !!! Les photos de Franck en témoignent.



Nous avons adoré la cuisine cambodgienne, pleine de saveur, nous avons aimé la simplicité de l’accueil reçu dans les restaurants ou autres établissements pour la plupart  improvisés au bord des routes ou sur les marchés nocturnes ….. Quel plaisir !!!!!!








Nous avons adoré Angkor et ses temples, quelle magie !!!! entrer en dehors des circuits touristiques reste un moment incroyable.






Nous avons bien aimé les alentours de Batabang, bien guidé il est vrai par un conducteur de tuk tuk anglophone et très sympa.



Nous avons adoré les quelques jours passés à Kampot et notamment la ballade en bateau pour admirer les maisons sur pilotis bordant le fleuve, le défilé des bateaux de pêcheurs sous des couleurs et nuances incroyables, la ballade en scooters sur des routes et sentiers improbables.








Nous avons été impressionnés par la visite de l’ancien Lycée de Phnom Penh transformé en prison  et centre de torture, nous en sommes ressortis avec un sentiment de malaise…… il y a 30 ans seulement et nous étions déjà des adultes, ignorant de la réalité de cette tragédie.
Tout au long de ce voyage, nous avons ressenti l’énorme différence entre nos enfants tels des voyageurs totalement aguerris et nous simples vacanciers complètement dépaysés par le décalage horaire, la chaleur, les ambiances en général.



Nous remercions nos enfants, sans oublier Emilie et Sébastien, de nous avoir permis de vivre ces moments, en dehors des sentiers battus, loin des standards proposés à la majorité des touristes.
Nous avons constaté que c’est en sortant de la ville, que nous rencontrons des gens authentiques, accessibles, pour qui tout est possible et prêts à tout pour vous aider sans arrière pensée,à condition toutefois prendre le temps. Nous avons apprécié leur calme, le coté paisible de la vie et leur façon naturelle de prendre le temps, ce que nous ne savons plus faire !










Nous pensons enfin que malgré ces manques d’infrastructures et de moyens, il est certainement temps de profiter de ce Cambodge tellement authentique. En sera-t-il encore ainsi lorsque les investisseurs Chinois et Vietnamiens seront encore plus présents ? Le pays ne risque t’il pas de perdre une grande partie de son charme ? Le risque évident serait de transformer le pays non pas en fonction des besoins réels de ses habitants mais de ceux qui n’y verront que leurs propres profits.





mercredi 9 avril 2014

Sihanoukville

Du 30 mars au 7 avril 2014

Ah! Enfin du repos...
Après un trajet en bus de quelques heures, à peine perturbé par les inévitables deux ou trois arrêts "panne", nous avons posé nos valises à l'Orchid Guest House. On continue à exploser le budget, mais nous voulions nous poser pour les devoirs, la suite du programme...et se reposer.

Sébastien et Emilie étant logés là-bas et plutôt contents de leur choix, nous avons donc choisi cet endroit calme, avec une piscine en retrait de la route, petit dej inclu et plein de gargotes sympathiques pour dîner...






Et nous avons pris un rythme de petits vieux, avec leurs habitudes....

Gaétan: 3 heures de classe tous les matins; pour Franck le montage de films et le tri des photos; pour moi, la rédaction de votre lecture matinale... puis un plouf dans la piscine, et à 13h un tuk tuk venait nous chercher pour nous emmener sur la plage d'Otres, à 5 km. Je pense que de ma vie, je n'ai jamais eu une eau aussi chaude! Transparente, calme, un vrai bonheur. Une boisson fraîche, une gaufre, un hamac et un parasol, voilà la recette de la semaine. 

Franck et Gaétan ont profité des largesses du loueur de catamaran, un vieux monsieur anglais très charmant, qui nous a gentiment offert quelques heures de navigation.
Gaétan a même barré seul le dernier jour, faisant la course avec son père... 
Le miracle dans tout ça, c'est que même moi j'y suis allée!
Retour à l'hôtel vers 17h30, pour préparer la suite du voyage et pouvoir être prêts à accueillir la famille Forget au grand complet à Bali cet été, pendant que Gaétan allait s'éclater à la piscine avec d'autres enfants. Je pense que des nageoires ne vont pas tarder à lui pousser!!

Voilà, une semaine où nous ne sommes que très peu sortis finalement. Le seul bémol vient des nombreux étrangers louant les services de prostituées, créant une atmosphère bizarre. Une ou deux filles (voir 3), un russe (souvent), jeune ou (très) vieux, carrément glauque car ces relations s'affichent sans vergogne, dérangeant dans un hôtel fréquenté par des enfants...











Nous terminons donc ici notre périple cambodgien, une révélation pour nous après le Laos. Nous avons trouvés les gens agréables, souriants; les paysages sont somptueux, la nourriture variée et excellente.
Bref, nous repartons enchantés, ravis en plus d'y avoir retrouvé mes parents.
Je leur laisserai d'ailleurs le mot de la fin, dans le post de demain...


mardi 8 avril 2014

Retour sur Koh Phi Phi...

Je vous prouve que même pendant cette semaine de vacances, nous avons travaillé!
Franck nous a concocté un résumé de notre journée en bateau dans les îles de Koh Phi Phi...

Bon film!